Analyse ethnosociologique d’une activité professionnelle et de la direction d’un groupe : le cas McDonald’s en Ille-et-Vilaine

Analyse ethnosociologique d’une activité professionnelle

et de la direction d’un groupe.

Le cas McDonald’s en Ille-et-Vilaine

Jean-Luc Poulain

Doctorant en sociologie au Laboratoire « E.A.-Ciaphs », université de Rennes 2.
Etude réalisée sous la direction d’Ali Aït Abdelmalek, professeur des universités, directeur du master 2 « Sociologie ».

 

RésuméDans cet article, nous souhaitons démontrer, à partir d’une enquête terrain réalisée auprès d’un Gérant de McDonald’s et de son équipe en Ille et Vilaine qu’un franchisé est à part entière un dirigeant d’entreprise. Au préalable, nous présenterons l’enseigne McDonald’s comme une entreprise mondiale avec une adaptation transnationale avant d’aborder notre sujet d’étude Dans cet article, nous souhaitons démontrer grâce à une enquête terrain réalisée auprès d’un franchisé que son activité de management apporte une contribution économique et sociale au territoire étudié. Le sujet de notre étude est, comme l’appelle aussi Edgar Morin, dans sa Méthode, « un tissu complexus : « ce qui est tissé ensemble » de constituants hétérogènes inséparablement associés » . Mais, ces éléments hétérogènes, le plus souvent contraires, antagonistes même, loin de se repousser, s’associent de façon complémentaire pour être intégrés dans une totalité au sein de laquelle ils gardent tout leur caractère distinct. Dans ce même ouvrage, parlant de la complexité et l’entreprise1, il souligne que « plus une organisation est complexe, plus elle tolère du désordre ». Cela lui donne une vitalité parce que les individus sont aptes à prendre une initiative pour régler tel ou tel problème sans avoir à passer par la hiérarchie centrale. Cette compréhension de la complexité nécessite un changement assez profond de nos structures mentales. Il n’y a pas, d’un côté l’entreprise et son diagramme, son programme de production, ses études de marché, de l’autre ses problèmes de relations humaines, de personnel, de relations publiques. Les deux processus sont inséparables et interdépendants ».

 

Télécharger cet article au format PDF / Download this article in PDF


Cosmopolis, 2015/1
pp. 87-98